Un réseau uni pour les familles Nous contacter
Un réseau uni pour les familles Nous contacter

DÉCAPITATION D’UN ENSEIGNANT : Après le choc, rechercher des solutions

Après l’égorgement d’un couple de policiers, puis d’un prêtre, c’est maintenant au tour d’un professeur d’être décapité au nom de l’enseignement qu’il avait délivré. Autant d’assassinats à l’encontre de représentants d’institutions de notre pays. Rien ne peut justifier ces actes monstrueux. 5 ans après les attentats de 2015, l’Unaf réitère les propositions qu’elle avait formulées et qui restent pleinement d’actualité.

Pour lire le communiqué de presse en entier, cliquez ici.

← Retour